Tanzanie : Conseils santé et vaccins

52

Informations générales
CAPITALE
Dodoma

CLIMAT
Climat chaud et humide sur la côte. Plus frais au nord (Arusha et parcs nationaux).

Monnaie
Shilling

Les documents administratifs et les formalités d’entrée
Visa obligatoire. La validité maximale d’un visa étant de trois mois, il n’est en aucune façon possible d’effectuer un séjour continu d’une durée supérieure. La prolongation sur place d’un visa ne concerne que le cas où sa date limite a été avancée par les services de l’immigration à l’entrée dans le pays (par exemple un mois au lieu des trois mois accordés par l’ambassade de Tanzanie à Paris).

Il est recommandé de se procurer le visa, avant le départ, à l’Ambassade de Tanzanie à Paris. Toutefois, il peut également être obtenu aux aéroports de Dar Es salam ou de Kilimandjaro, auprès du Haut Commissariat de Tanzanie à Nairobi ou au point de passage routier de Namanga à la frontière du Kenya.

Tout séjour au-delà de la date de validité du visa entraîne une amende de 300 USD.

Vaccination contre la fièvre jaune et carnet international de vaccinations obligatoires.

Les vaccinations
LES VACCINATIONS OBLIGATOIRES AVANT LE DÉPART
Fièvre jaune : existe dans ce pays. Attention, il s’agit d’une maladie mortelle ! Il faut être vacciné quelles que soient la forme de votre séjour et les obligations administratives. Prévoyez 1 injection au moins 10 jours avant le départ (centre de vaccination international).

LES VACCINATIONS RECOMMANDÉES AVANT LE DÉPART
Méningites A et C
Hépatites virales A et B
Rage (circuit « aventureux »)
Diphtérie
Tétanos
Poliomyélite
Typhoïde

Les risques pour les voyageurs
LA MALARIA (PALUDISME)
Le pays est classé en zone 3 (maladie présente de manière endémique, et plus particulièrement sur la côte et à Zanzibar) : traitement préventif à base de méfloquine nécessaire, consultez votre médecin.

RISQUES LIÉS À L’ENVIRONNEMENT ET AU COMPORTEMENT DU VOYAGEUR
Maladies sexuellement transmissibles (infection par le VIH, hépatite virale B…)
Tétanos
Ankylostomiase et anguillulose (pieds nus)
Bilharziose (bain en eau douce, chaude et stagnante)
Leptospirose (en eau douce)
Histoplasmose (inhalation de spores)
Hépatite virale B: par contact sexuel ou utilisation de matériel de soins contaminé
Méningite cérébro-spinale (A + C)

RISQUES LIÉS AUX INSECTES ET AUX ANIMAUX
Paludisme (moustiques)
Arbovirose (syndrome dengue-like, fièvres hémorragiques)
Fièvre jaune (moustiques)
Rickettsiose (fièvre boutonneuse méditerranéenne)
Borreliose (fièvre récurrente à tiques)
Rage (chiens, tous animaux sauvages)
Envenimations (piqûre ou morsure d’animaux venimeux)
Trypanosomiase (parasitose proche de la maladie du sommeil, transmise par des piqûres de mouches Tsé-Tsé) : plusieurs cas ont été rapportés dans cette région. La prévention est la même que celle du paludisme (vêtements clairs, éviter le bleu qui attire ces mouches, répulsifs sur les vêtements et les zones de peau découverte). Toute personne ayant séjourné dans ce pays et présentant des troubles, notamment des lésions cutanées et/ou de la fièvre, doit consulter rapidement un médecin.
Hydatidose (contact avec les chiens)
Filariose lymphatique (moustiques)
Leishmaniose cutanée et viscérale (phlébotomes)

RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS ET AUX BOISSONS
Poliomyélite
Diarrhée du voyageur
Citron vert et mangue sont photosensibilisants
Hépatite virale A
Hépatite virale E
Amibiase
Giardiase
Typhoïde
Salmonellose
Shigellose
Ascaridiose
Tæniasis
Trichinose
Toxi-infection alimentaire collective

LES RECOMMANDATIONS PARTICULIÈRES
Attention aux conséquences liées à l’exposition au soleil et à la chaleur, surtout pour les enfants et les personnes âgées. Des précautions sont nécessaires (photoprotecteurs, suppression de tous les médicaments photosensibilisants).

Les maladies transmises par l’eau et les aliments sont fréquentes.

Les maladies sexuellement transmissibles et tout particulièrement le SIDA ont une forte prévalence.

Les maladies transmises par les arthropodes sont très répandues (réserves et parcs nationaux, zones côtières et des grands lacs). Une protection contre les moustiques est impérative.

Il existe des foyer actifs de bilharziose, de trypanosomiase africaine. Des foyers naturels de peste sont répertoriés en Tanzanie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici